na


na

na [ na ] interj.
• 1826; onomat.
Exclamation enfantine ou familière de défi, renforçant une affirmation ou une négation. C'est bien fait, na ! Subst. « Il faillit conclure par un “na” ! comme les gosses » (Fallet).

Na Symbole chimique du sodium.

I.
⇒NA1, mot inv.
Fam. (fréq. dans le lang. des enfants)
A. — [Suit l'énoncé; marque que le locuteur a été ou s'est senti contraint d'exprimer ou de réexprimer clairement une opinion, d'effectuer un acte de parole, alors qu'il ne tenait pas à le faire] Puisque vous êtes méchant, on va vous désarmer, na! (PONSON DU TERR., Rocambole, t.1, 1859, p.156). «(...) Je veux savoir ce que vous disiez de Mécène. Ça m'amuse, moi, na!» redit Mme Verdurin à Brichot (PROUST, Sodome, 1922, p.955):
♦ — «Pourquoi ne veux-tu pas me dire ce que tu as contre les lacs italiens?» Elle eut un imperceptible mouvement d'humeur: — «C'est là qu'Aaron est mort, na! Mon frère, tu sais? À Pallanza.»
MARTIN DU G., Thib., Belle sais., 1923, p.1025.
B. — [Suit ou précède l'énoncé; indique que l'action à laquelle réfère l'énoncé a été complètement menée à son terme, qu'il n'y a pas à revenir dessus] Synon. là. «(...) Na! C'est fini!» Et, quittant le piano, Renée alla se planter devant Denoisel (GONCOURT, R. Mauperin, 1864, p.41). Un gradé tend les manches dans l'ombre: — Vous, une pelle. Na, filez. Vous, une pelle encore, vous une pioche. Allons, dépêchez-vous et dégagez (BARBUSSE, Feu, 1916, p.53). Eh bien! Regardez!... Je colle une petite bande de papier sur une seule face de ce couteau... comme ceci, na, vous avez bien vu? (CENDRARS, Bourlinguer, 1948, p.182).
Prononc.:[na]. Étymol. et Hist. V. na2.
II.
⇒NA2, onomat.
[Répété plusieurs fois pour remplacer les paroles d'un air qu'on fredonne] Synon. la (subst. masc., rem.). Il avait une envie puérile de siffler, de chanter. «C'est-mieux-que-rien-na-na-na-na», fredonna-t-il en lui-même, sur l'air qui l'obsédait depuis le matin (MARTIN DU G., Thib., Belle sais., 1923, p.878).
Prononc.:[na]. Étymol. et Hist. 1. 1826 (GABRIEL et BRAZIER, Les Alsaciennes, 19 ds QUEM. DDL t.18). 2. 1923 (MARTIN DU G., loc. cit.). Onomat. du lang. enfantin servant à renforcer une affirmation ou une négation. Bbg. QUEM. DDL t.3, 7, 18.

Na [ɛna].
Symbole chimique du sodium (pour natrium).

Encyclopédie Universelle. 2012.


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.